Fonctionnaire de fonction publique territoriale, le cadre administratif territorial a la responsabilité d’implémenter les différentes orientations définies par les élus de sa collectivité. Il apparaît parfois comme un gestionnaire chargé de la modernisation du service public local, de la décentralisation et la compétitivité européenne. Il peut contribuer à la conception et à la réalisation des projets d'action, écrire des textes réglementaires, en assurer le suivi et mettre en place des mesures de vérification de leur application.

Le cadre administratif territorial a pour missions principales de contribuer à la préparation de l'action des pouvoirs publics (élaboration des réglementations, orientation et harmonisation de leurs applications) au sein des collectivités territoriales dans lesquelles il exerce. Il assure le développement des programmes administratifs dans ces collectivités, instruit les dossiers accompagnés de moyens budgétaires conséquents. Ce qui implique une mise en oeuvre des moyens nécessaires à la réalisation de l'action administrative (définition des missions, des programmes et des échéances, attribution des subventions et des aides financières...).

De même, il a la responsabilité et la liberté d’utiliser, en fonction de ses préférences, une variété de styles d'incitation et de gestion pour assurer le développement des multiples actions des agents privés ou publics relevant de son domaine d'intervention, ceci dans le strict respect des options politiques arrêtées. A travers des visites fréquentes au sein de sa collectivité, il examine les multiples pratiques de terrain, fait des études de dossiers, assure des enquêtes et en fait une évaluation de leur concordance avec les programmes, mesures et textes réglementaires en vigueur.

Par ailleurs, il se charge de la délivrance des habilitations ou des homologations et réalisé certaines interventions sur le terrain, à titre préventif (ouverture de droits, délivrance d'habilitations) ou à travers des contrôles et de redressements (notifications administratives, poursuites, instruction de dossiers contentieux). A ce titre, il doit obligatoirement rendre compte de l’évolution des travaux au niveau de sa hiérarchie et des instances faîtières de coordination des politiques de l'Etat. Il confie à ses collaborateurs certains travaux de préparation et de suivi des affaires courantes dont la présentation, la défense et la valorisation des actions menées lui reviennent. Il coordonne ainsi les actions à mener, gère les budgets, et encadre le personnel.

Enfin, le cadre administratif territorial doit pouvoir écouter, négocier, arbitrer, rechercher des compromis, gérer les tensions et les situations conflictuelles de sa communauté au cours de l’exercice de ses fonctions. Il doit être créatif, innovateur, imaginatif, prendre des décisions et agir dans le strict respect de l'esprit et de la lettre du service public. Il doit être capable de faire montre de compétences multiples dans le domaine administratif et dans celui de spécialisation correspondant son champ d'intervention. Être en mesure d’analyser, de commenter après interprétation, de mettre en cohérence et de synthétiser les données disponibles (textes réglementaires, données de terrain, discours des partenaires et des usagers). L’usage de l'outil informatique est incontournable.

Salaire : Environ 1570 euros/mois

Criteres


- Bac + 3 à bac + 5

Les cadres administratifs territoriaux sont employés par les collectivités. L’accès au poste se fait par concours lequel est généralement organisé par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) toutes les années. Pour pouvoir concourir, il faut être titulaire des diplômes suivants :
- Licence ou un diplôme de niveau bac + 3 jugé équivalent.

- Maîtrise ou un diplôme d'un institut d'études politiques ou d'un diplôme de niveau bac + 4.

- Diplôme de niveau bac + 5.

- Diplôme national de 2ème cycle d’études supérieures ou titre ou diplôme homologué au moins au niveau II des titres et diplômes de l’enseignement technologique.

Titres ou diplômes fixés par décret : Bac+5 scientifique ou technique

Formation

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.