Chargé de diffusion

Le chargé de diffusion prépare en amont, puis surveille en temps réel la diffusion des émissions à l’antenne : émissions diffusées en direct d’un studio, et surtout émissions en direct réalisées hors studio. En cas d’imprévu, il intervient immédiatement.

Le chargé de diffusion travaille à partir d’une régie centrale attenante au studio de télé. Il est aux commandes des “pupitres” qui contrôlent le passage des séquences programmées au cours d’une émission.

Avant la diffusion en direct, il a participé à l’élaboration du “conducteur d’antenne” (plan chronologique des séquences prévues), dont il vérifie l’exécution à la minute près.

Pour faire respecter le conducteur d’antenne, son intervention doit être immédiate : en cas d’incident lors d’un direct, il doit imaginer une solution qui ne gênera pas le déroulé de l’émission et que les téléspectateurs ne pourront pas détecter. Si un journaliste ou un animateur dépasse le minutage prévu, par exemple, le chargé de diffusion peut écourter le générique de fin, voire le couper.

Pour un reportage en extérieur, le chargé de diffusion travaille dans un véhicule technique sur le terrain : c’est la “régie mobile”. En amont, il s’est assuré au besoin que les faisceaux satellites ont bien été réservés auprès de TDF pour diffuser en direct le reportage prévu.

Le chargé de diffusion gère aussi la diffusion des émissions enregistrées à l’avance, qui ne doivent pas dépasser le temps prévu. S’il s’agit de spots publicitaires, il veille à ce que les normes exigées par le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) soient respectées à la seconde près. De même, il visionne la projection des bandes-annonces d’émissions à venir et analyse leur audience et leur efficacité.

En plus d’une parfaite connaissance des processus techniques, le chargé de diffusion doit avoir une excellente capacité de réaction face à l’imprévu. Ses horaires de travail sont décalés (soirées, nuits, week-ends, jours fériés) et les déplacements sont fréquents : une grande disponibilité est donc indispensable.

Salaire : Entre 2 000 € et 2 500 € brut par mois pour un chargé de diffusion débutant.

Criteres

Il n’existe pas de formation dédiée spécifiquement au métier de chargé de diffusion.
Les meilleurs cursus pour y parvenir sont des formations scientifiques et techniques, à partir d’un bac C, bac D ou un bac F2, bac F3 (systèmes d’information et numérique). Le bac F2, bac F3  prépare au traitement, au transport, à la gestion et à la restitution de l’information audiovisuelle (voix, images et données).

Après le bac, le BTS métiers de l’audiovisuel option techniques d’ingénierie et exploitation des équipements est le mieux adapté pour débuter dans le métier.

Citons également le DUT réseaux et télécommunications et le DUT services et réseaux de communication.

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.