Droit des affaires

La réglementation relative aux acteurs de la vie commerciale et industrielle. Le droit des affaires définit le statut du commerçant (distributeur, producteur, ou prestataire de services), détermine au moins en partie les obligations de l'homme d'affaires, qu'il agisse en tant que personne physique ou par l'intermédiaire de personnes morales.

Ces dernières constituent de véritables entités reconnues par le droit, et qui sont un excellent moyen d'insertion dans l'activité économique.

Le droit des affaires définit les conditions d'accès et d'exercice des professions commerciales : la réglementation commerciale conditionne souvent le statut d'autres acteurs économiques, tels que celui des agriculteurs, artisans,…

Le droit des affaires organise les structures administratives, professionnelles et judiciaires concernant l'activité économique, et pose certaines règles pour les acteurs économiques en veillant au maintien d'une certaine concurrence.

La réglementation relative à l'activité commerciale et industrielle. Traditionnellement, le droit commercial régissait les actes de commerce. Aujourd'hui, le droit des affaires intervient de manière sensible dans toutes les opérations commerciales et industrielles (production, distribution, services ont sécrété un ensemble de pratiques juridiques qui sont souvent de nature contractuelle).

La législation particulière du crédit qui correspond à la mise en œuvre juridique des besoins de financement des entreprises, entre dans la sphère du droit des affaires, de même que le droit bancaire en général ou le droit boursier.

Matières Fondamentales

  • Droit commercial général
  • Fiscalite des entreprise
  • Droit civil des biens et régime des obligations
  • Droit social 1
  • Droit social 2
  • Droit commercial général

Matières de Spécialité

  • Droit des sûretés
  • Droit judiciaire privé
  • Droit administratif des biens
  • Droit des sociétés

Matières de Culture Générale

  • anglais des affaires
La filière Droit des affaires

La réglementation relative aux acteurs de la vie commerciale et industrielle. Le droit des affaires définit le statut du commerçant (distributeur, producteur, ou prestataire de services), détermine au moins en partie les obligations de l'homme d'affaires, qu'il agisse en tant que personne physique ou par l'intermédiaire de personnes morales.

Ces dernières constituent de véritables entités reconnues par le droit, et qui sont un excellent moyen d'insertion dans l'activité économique.

Le droit des affaires définit les conditions d'accès et d'exercice des professions commerciales : la réglementation commerciale conditionne souvent le statut d'autres acteurs économiques, tels que celui des agriculteurs, artisans,…

Le droit des affaires organise les structures administratives, professionnelles et judiciaires concernant l'activité économique, et pose certaines règles pour les acteurs économiques en veillant au maintien d'une certaine concurrence.

La réglementation relative à l'activité commerciale et industrielle. Traditionnellement, le droit commercial régissait les actes de commerce. Aujourd'hui, le droit des affaires intervient de manière sensible dans toutes les opérations commerciales et industrielles (production, distribution, services ont sécrété un ensemble de pratiques juridiques qui sont souvent de nature contractuelle).

La législation particulière du crédit qui correspond à la mise en œuvre juridique des besoins de financement des entreprises, entre dans la sphère du droit des affaires, de même que le droit bancaire en général ou le droit boursier.

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.