Ingénieur logistique (transversal)

L'ingénieur logistique gère des flux d'informations et de marchandises (matières premières, matériels…). Il veille à leur l’interactions optimale (commandes – productions – livraisons).

En effet, cet homme d’exigence doit respecter coûts et délais tout en tenant compte des contraintes et des engagements de l'entreprise.
Où qu’il se trouve dans la chaîne du processus logistique (achats, production, exploitation, service après-vente ou supervisant toute la chaîne de suivi), l'ingénieur logistique est l’interface de plusieurs activités à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise.
Il occupe une place importante dans les grandes entreprises de transport routier, maritime, aérien ou ferroviaire, de l'agroalimentaire, de l'automobile, du commerce (hypermarchés), des coopératives laitières, des organisations de spectacles itinérants, de l'industrie chimique…
Dans l’humanitaire d’urgence, le logisticien est devenu indispensable. Il achemine les vivres, les médicaments, les équipements.

 Depuis les achats auprès des fournisseurs puis la production ou l'exploitation jusqu'à la livraison des marchandises chez le client, l'ingénieur logistique doit suivre les flux selon trois principes : le gain de temps, la réduction des coûts et la limitation du stockage.

Selon l’entreprise (entreprise industrielle, commerciale ou prestataire logistique) l'ingénieur logistique peut travailler :
- aux achats, où il sélectionne les fournisseurs, veille à l’acheminement approprié des marchandises (matières premières, produits semi finis, consommables…), gère les
équipements de manutention et de stockage nécessaires à leur manipulation tout en optimisant les stocks par rapport aux besoins.
- à la production, l'ingénieur logistique veille à l’équilibre fabrication – clients et anticipe les ruptures de stocks ou les stocks trop importants ( production en flux tendu). Pour cela, il doit ordonnancer les quantités à produire.
- à l'exploitation, l’ingénieur logistique gère la distribution des marchandises, les tournées de livraison, règle l’affrètement (transporteurs) et résout les litiges.
- au service après-vente, il veille au suivi des produits après leur vente.
L'ingénieur logistique a donc un travail varié, de bureau ou de « terrain » mais stressant où le sens de l’initiative, de la communication et de l’organisation sont indispensables.

 

Salaire : varie entre 2 300 et 6 000 €/mois voire plus

Criteres

Pour débuter : BTS transports, DUT gestion logistique et transport plus année de spécialisation (3 ans).

En 4 à 5 ans après le bac : maîtrise universitaire, formations de 3e cycle ou un diplôme d'école supérieure des transports.

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.