Installateur d'alarmes

L’installateur d’alarme est un spécialiste des systèmes électroniques de sécurité et de protection. Il travaille pour des industries ou pour des particuliers (sécuriser une maison en détectant une présence anormale dans les lieux...)

L’installateur d’alarme procède par étapes. Il définit les besoins de son client et examine les lieux et les biens à sécuriser. Il n’existe pas de système standard. Chaque cas est particulier.

La fonction conseil est importante. L’installateur passe les lieux en revue pour avoir une idée précise des endroits stratégiques (situation, nature des sols, hauteur de plafonds, entrées à risque), des spécificités (éclairage, type de chauffage, répartition et places des meubles dans les pièces…) L’environnement immédiat (jardin, murs, portail) est aussi passé au crible.

En fonction des toutes ces données et des réglementations en vigueur, l’installateur conçoit le système à mettre en place. Il remet au client un devis correspondant aux plans envisagés et toutes les notices explicatives.

Puis vient l’étape de l’installation. Elle implique des compétences en électronique et en informatique et respecte totalement les plans initiaux. L’installateur effectue tous les réglages, les câblages et les raccordements nécessaires.

Il met en place le système de programmation et opère une série de tests pour vérifier l’efficacité des installations : vidéo surveillance, capteur de mouvements, sirène, caméras, détecteur de fumée, contrôles d’accès… Principal problème à régler : qu’une alarme ne se déclenche pas pour rien.

L’installateur doit expliquer le plus clairement possible la mise en route du système au client. Une mauvaise manipulation est souvent source de désagrément et de panne.

Il assure aussi la maintenance du système. Ses déplacements sur les chantiers sont nombreux et il ne doit pas être regardant sur les horaires qui ne peuvent être qu’indicatifs.

Quant au travail à effectuer il est parfois en hauteur et dans des positions inconfortables.

Vu la rapidité des innovations technologiques, l’installateur doit sans cesse se tenir au courant auprès des fabricants

Salaire : Entre 1 500 et 1 700 € mensuels mais les salaires évoluent. Avec de l’expérience et selon les entreprises et la demande, il peut parfois toucher jusqu’à 3 000 € mensuels.

Criteres

-CAP installateur thermique,
- CAP monteur en isolation thermique,
- CAP monteur et réalisation d’ouvrages électriques,
BT Maintenance Équipements  électriques et électroniques

- BTS Systèmes
électroniques
et
informatiques
- BTS électrotechnique.  

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.