Mixeur

Le mixeur assemble des sons enregistrés et les mélange pour obtenir des ensembles harmonieux correspondant à l’action filmée ou aux directives du réalisateur. Sa fonction demande autant de technique que d’imagination.
Le mixeur intervient lors de l’ultime étape de réalisation d’un film. Chargé d’assembler les différents sons enregistrés lors du tournage, il effectue les raccords et corrige les parasites intervenus au cours de la prise de son.

Son objectif : créer une harmonie, tout en respectant la situation des scènes du film et la position de la caméra au moment du tournage. Par exemple, la voix des acteurs devra être plus ou moins forte ou  claire selon le lieu de l’action ou le cadrage du plan.

Les dialogues refaits en postsynchronisation doivent parfois être retravaillés pour s’harmoniser avec le son d’ambiance du tournage. Le mixeur dispose d’une bande-son avec tous les éléments sonores du film et d’une autre, vierge, sur laquelle il enregistre ce qu’il souhaite conserver.

Il exerce en étroite collaboration avec le monteur, qui travaille parallèlement sur les bandes-images. Il maîtrise parfaitement la technique, puisqu’il travaille dans des régies ou des auditoriums très sophistiqués. Il doit aussi faire preuve de compétences artistiques, afin d’obtenir un univers sonore harmonieux.

Ses activités varient au gré des plannings et ses horaires sont généralement irréguliers.
Le mixeur exerce le plus souvent avec le statut d'intermittent du spectacle, avec une alternance de périodes d’activité et de chômage.

Salaire : Entre 800 et 1 000 euros/semaine

Criteres

Il n’existe pas de diplôme de mixeur. La formation s’acquiert très souvent sur le tas, à l’occasion de stages. De bonnes bases scientifiques en acoustique, en électricité ou en électronique peuvent faciliter l’insertion professionnelle.

Certains diplômes permettent d’accéder aux professions du son :
- BTS communication visuelle, options métiers du son, image, montage et postproduction, techniques d'ingénierie et exploitation des équipements, gestion de production,
- BTS systèmes électroniques et informatiques,
- DUT génie électrique et informatique industrielle (GEII).

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.