Planneur stratégique

Le planneur stratégique scrute les tendances de la société qu’elles soient actuelles ou à venir pour trouver et orienter les concepts des campagnes publicitaires à mettre en place. On dit qu’il « respire l’air du temps ».

Les sommes misent en jeu lors de campagnes publicitaires sont parfois très importantes et pour cette raison, afin d’éviter tout ratage, un travail de plus en plus fin est effectué avant le montage de celles-ci. C’est à ce stade qu’intervient le travail du planneur stratégique. C’est un observateur, doublé d'un enquêteur et d'un analyste. Il doit être à l'écoute de son environnement. Pour cela, il effectue une veille économique et marketing des marchés. Il procède également à des analyses stratégiques fines afin d'enrichir la réflexion sur le contenu et le montage de la campagne. Le planneur se retrouve souvent sur le terrain pour s’imprégner, observer, enquêter sur les publics à cibler.

Le planneur doit également percevoir les éléments essentiels de la marque. Il doit les mettre en valeur afin d'établir avec les consommateurs des liens « profonds, riches et durables ». Le planneur stratégique doit exploiter l'imaginaire ambiant car c’est en fonction de celui-ci, qu’une campagne publicitaire pourra ou pas atteindre son objectif. Cet imaginaire ambiant passe par le cinéma, la littérature, le design... Le planneur stratégique doit donc posséder une grande sensibilité à l’air du temps, de l'imagination et une bonne dose d’esprit créatif. 

Les conclusions qu'il tire de ce travail de réflexion, sont consignées dans un document appelé la « copy stratégie ». Il sert de base au travail du concepteur-rédacteur et du directeur artistique.

Salaire : Entre 18 300 et 23 000 euros/an

Criteres

Il n’existe aucune formation spécifique pour devenir planneur stratégique. Un bon niveau de culture générale est indispensable , ainsi qu’une facilité d’analyse et d’écriture. Cependant l’Association des agences conseils en communication recommande une formation généraliste (bac + 5) en littérature ou sciences humaines (psychologie, sociologie, philosophie, droit...) plus une formation en communication, marketing. Les diplômés de Sciences politiques peuvent aussi se destiner à cette profession.

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.