Technicien des cultures

le chef de culture décide du plan cultural, c’est-à-dire des changements d’utilisation des différentes parcelles de l’exploitation. Il programme les travaux à réaliser en conséquence et suit l’exécution du cahier des charges défini avec le chef d’exploitation. Il surveille le système d’irrigation, répartit le travail et fixe des objectifs aux conducteurs d’engins.

En tant que spécialiste, il procède à des essais pour améliorer la quantité ou la qualité d’une production. Lors d’une récolte, il assure la logistique : utilisation des moissonneuses-batteuses, nombre de tracteurs nécessaires, chargement des camions pour livraison aux coopératives.

Le chef de culture assure également une partie de la gestion de l’exploitation : encadrement du personnel, embauches, analyses des résultats de production, gestion des fournitures.

Il propose au chef d’exploitation l’acquisition de nouveaux engins ou la mise en place de nouvelles cultures.

Même s’il travaille beaucoup à l’extérieur, le chef de culture est aussi un homme « de bureau », notamment pour des travaux de planning et de saisie.

Son rythme de travail n’est pas uniforme tout au long de l’année, les aléas de la météo pouvant imposer des horaires de travail inhabituels.Gestion de l’imprévu et grande réactivité sont nécessaires à ce métier.

Salaire : Entre 1 800 € et 2 200 €

Criteres

Les formations techniques pour ce métier sont :

- BTS en Agronomie
- BTS en Horticulture et aménagement d'espaces verts    
- Licence en Botanique et Phytothérapie

NB: Dans certaines exploitations, un titre d’ingénieur agronome peut être exigé.

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.